Le programme EMILE (Engagés pour la Mobilité et l’insertion par le Logement et l’Emploi) a été lancé vendredi 14 juin à l’occasion de la signature d’un accord-cadre en présence de Sylvain Mathieu, délégué interministériel pour l’hébergement et l’accès au logement, Michel Cadot, Préfet de Paris et d’Ile-de-France, Bruno Lucas, délégué général à l’emploi et à la formation professionnelle, Martine Clavel, directrice-adjointe de l’accueil, de l’accompagnement des étrangers et de la nationalité, Cécile Tagliana, de la direction générale de la cohésion sociale et Juliette Laganier, directrice du GIP Habitat et intervention sociale.

 Piloté par la Délégation Interministérielle à l'Hébergement et à l'Accès au Logement, la Délégation Générale à l'Emploi et à la Formation Professionnelle, et la Préfecture de la région d’Île-de-France, le programme EMILE propose à des personnes vivant en Île-de-France, en difficulté d’insertion professionnelle et mal-logées, de démarrer une nouvelle vie dans des territoires présentant de forts besoins en main d’œuvre et disposant de logements vacants. Un projet innovant, sur mesure et intégré, qui répond aussi bien aux situations personnelles des bénéficiaires qu’aux enjeux des territoires d’accueil.

Six territoires pilotes ont été choisis pour expérimenter ce projet novateur en 2019, en raison de leurs opportunités d’emploi et de logement, et de l’intérêt des acteurs locaux pour EMILE : le Cantal, le Doubs, le Lot, la Lozère, le Maine-et-Loire et la Seine-Maritime. D’autres territoires sont à l’étude pour 2020 et 2021.

POUR DES INFORMATIONS CONCERNANT LES TERRITOIRES D'ACCUEIL, CONSULTEZ LE SITE "PLATEFORME TERRITOIRES"

logo emileEngagés pour la Mobilité et l'Insertion par le Logement et l'Emploi

Un modèle efficace

EMILE repose sur des expériences innovantes de mobilité accompagnée qui ont montré leur pertinence, notamment « Un toit Un emploi » et la Plateforme nationale pour le logement des réfugiés.

Un projet personnalisé et intégré

Afin de s’assurer qu’il réponde aux besoins de toutes les parties engagées, le projet a été coconstruit avec les professionnels de l’emploi et du logement, les élus locaux et les personnes accompagnées.

L’entrée dans le programme de ces dernières se fait sur la base du volontariat. Le projet est élaboré avec elles, prend en compte leurs demandes, leurs compétences et leurs besoins éventuels de formation. Après une période de réflexion et une immersion de cinq jours dans le territoire d’accueil, si toutes les parties y souscrivent, le projet est validé. Suite à leur installation, un accompagnement global est proposé aux bénéficiaires (une famille ou une personne seule) pour faciliter leur intégration dans le tissu local.

Revitaliser le territoire d’accueil

En s’attachant à ce que les projets professionnels des personnes accompagnées correspondent aux postes à pourvoir, EMILE permet aux entreprises de trouver les compétences nécessaires à leur développement. Ces nouveaux résidants pourront en outre contribuer à dynamiser l’économie locale, participer au maintien des services publics et à la revitalisation des centres-villes.

La mise en place d’une politique publique pérenne

L’expérimentation à grande échelle de ce projet novateur permettra de l’évaluer efficacement afin d’élaborer une politique publique pérenne et généralisée.

Le GIP HIS, coordinateur national du programme EMILE, recueillera les remontées du terrain pour les analyser. La DARES*** conduira sur cette base une évaluation d’impact économique et social, à la fois quantitative et qualitative, qui portera aussi bien sur les conditions de vie des bénéficiaires que sur les territoires d’accueil et les coûts évités pour la puissance publique.

Partenaires 2019

Opérateurs : l’ACSC (Association des Cités du Secours catholique), l’ADDSEA - Sauvegarde Bourgogne Franche-Comté, Aurore et le GROUPE SOS Solidarités.

Emploi : l’Agence Nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes (AFPA), le réseau national CHANTIER école, le FAF.TT agissant au nom et pour le compte de l’OPCO des entreprises et des salariés des services à forte intensité́ de main d’œuvre (ESSFIMO), Humando, le Mouvement des entreprises de France (MEDEF), Pôle Emploi, Uniformation.

Logement : Action Logement Services, bailleurs sociaux.

***Direction de l’Animation de la Recherche, des Etudes et des Statistiques.

Le GIP HIS propose des ateliers d'information destinés aux intervenants sociaux qui accompagnent des personnes en difficulté d’insertion professionnelle et mal-logées :  "Le programme EMILE, pour qui ? pour quoi ?"