20181217 111233

Créée en 2015 par l’Etat, la plateforme nationale pour le logement des réfugiés vise à accompagner l’accès au logement et à l’intégration des bénéficiaires d’une protection internationale, dans une perspective de solidarité nationale des territoires.

L'objectif est la mise en adéquation des besoins de logement des personnes réfugiées avec une offre de logements disponibles dans toute la France (hors Île-de-France). Le GIP HIS assure, en lien avec la Délégation Interministérielle à l’Hébergement et à l’Accès au Logement (DIHAL) et la Direction Générale des Étrangers en France (DGEF), la mise en œuvre opérationnelle de cette plateforme. L’accès à un logement est assorti d’un accompagnement social global des ménages, afin de favoriser leur accès aux droits et leur intégration.

 Chaque année, les objectifs sont fixés par une instruction.

Dans ce cadre, le GIP HIS coordonne deux missions :

  • La mission Mobilité Nationale qui vise à mettre en adéqMobilité nationale septembre 2019uation des offres de logements vacants identifiés sur les territoires avec les besoins de logement des personnes réfugiées statutaires, ou bénéficiant de la protection subsidiaire, volontaires à une mobilité géographique sur un autre département. La mobilité géographique constitue un levier majeur dans les parcours résidentiels et d’insertion des réfugiés, notamment pour ceux hébergés en Île-de-France, l’accès au logement étant particulièrement difficile sur le territoire francilien.

Le GIP HIS assure l’adéquation des offres de logements avec les besoins personnes réfugiées. Issus du parc privé ou public, les logements doivent faciliter l’insertion des ménages : mise en place d’un accompagnement social assuré par un organisme local dès leur entrée dans le logement, accès aux services publics et aux transports, etc. Les personnes relogées vivaient préalablement dans des structures d’hébergement sur l’ensemble du territoire français (Centres d’Accueil de Demandeurs d’Asile, Centres d’Accueil et d’Orientation, Centres d’Hébergement d’Urgence, etc.).

Depuis le 1er janvier 2019, 170 ménages ont été relogés. Les relogements ont eu lieu dans 33 départements différents.

  • La mission Réinstallation qui a pour objectif de mobiliser des solutions de logement, ou d’accueil temporaire, en direction de personnes en besoin de protection internationale et se trouvant dans des pays tiers, identifiées par l’OFPRA * en lien avec le Haut-Commissariat des Nations-Unies pour les Réfugiés (HCR). Les programmes de réinstallation s’adressent aux réfugiés syriens depuis la Jordanie, le Liban et la Turquie ; et aux réfugiés subsahariens depuis le Tchad et le Niger.

En octobre 2017, le Président de la République a annoncé que 10 000 personnes réfugiées, syriennes et subsahariennes, seraient accueillies entre décembre 2017 et octobre 2019. Pour atteindre cet objectif, le rythme des arrivées s’est considérablement accéléré en 2018.

Depuis le 1er janvier 2019, le GIP HIS a suivi les arrivées mensuelles d’environ 260 réfugiés syriens et 119 réfugiés subsahariens.

Article UNHCR (Agence des Nations Unies pour les réfugiés) "Un village français donne l'exemple pour l'accueil des réfugiés"

Le projet « Plateforme nationale pour le logement des réfugiés – Mission réinstallation » est soutenu par la République française et par l’Union européenne dans le cadre du fonds asile, migration et intégration.


Depuis 2015, ce sont plus de 11 000 personnes qui ont pu bénéficier des services de la plateforme nationale pour le logement des réfugiés.

En 2018, 4 269 personnes réfugiées ont été relogées ou ont accédé au logement via la plateforme.

  • 259 ménages ont été relogés par le programme de mobilité natonale, soit 828 personnes, parmi lesquelles 421 adultes et 407 enfants.
  • 5 083 réfugiés ont été accueillis dans le cadre des programmes de réinstallation : 4 287 syriens et 796 subsahariens. 4 010 réfugiés ont accédé au logement, soit directement à leur arrivée en France, soit après avoir été hébergés de façon temporaire (centres de transit, dispositif DNA...).

OFPRA : Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides.


 Guide « Accompagner les réfugiés à la mobilité géographique »

 

Sans titre 1

Face au constat que les personnes réfugiées, et parfois les intervenants sociaux qui les accompagnent, ne perçoivent pas toujours l’opportunité que peut constituer une mobilité géographique, la DIHAL et le GIP HIS ont engagé à l’automne 2018, un travail renforcé de sensibilisation des partenaires en Île-de-France, notamment avec la création d’un guide intitulé «Accompagner les réfugiés à la mobilité géographique ».

Destiné aux intervenants sociaux, il se décline en trois thèmes :

Sensibiliser les réfugiés aux atouts de la mobilité nationale ;
Élaborer un projet individualisé de mobilité ;
Préparer à l’entrée dans le logement et à l’arrivée dans un nouvel environnement.

Ce guide est décliné en deux versions:

- un guide à destination des intervenants sociaux des centres d'Ile-de-France;

- un guide à destination des intervenants sociaux des centres d'hébergement.