Migrants et refugiesLe GIP Habitat et Interventions Sociales conduit des diagnostics de la situation de bénéficiaires d’une protection internationale (réfugiés statutaires ou protection subsidiaire). Ces diagnostics permettent leur positionnement sur des dispositifs d’apprentissage du français, d’accès à une formation et à l’emploi, au logement, ainsi que l’accompagnement global d’une partie d’entre eux.

 

 

 Le GIP HIS a été mandaté en mars 2019 par la Préfecture de la Région Ile de France afin de réaliser les missions suivantes :

  • Etablir le diagnostic administratif et socioprofessionnel de 3300 bénéficiaires de la protection internationale (BPI) principalement hébergés dans les structures HUDA de la région Ile-de-France, afin d’assurer la fluidité et le bon fonctionnement du dispositif.
  • Accompagner 1500 BPI principalement hébergés en HUDA*, vers les dispositifs de formation, emploi et de relogement.
  • Assurer l’accompagnement global de 200 BPI hébergés dans des dispositifs hôteliers franciliens, préalablement identifiés.
  • Assurer des sessions de sensibilisation à destination de 500 professionnels des structures du dispositif national d’accueil afin de permettre une accélération des positionnements et des sorties de BPI sur des dispositifs ciblés.
  • Orienter les BPI hébergés dans les différentes structures franciliennes vers un parcours de mobilité géographique, via la plateforme DIHAL.

Au 30 septembre 2019, 71% des sorties vers le relogement des réfugiés suivis par le pôle IRF ont été réalisés dans le cadre de dispositifs portés par le GIP HIS (Action Logement, Solibail Réfugiés, Mobilité nationale, Emile...).


Un logement mais aussi un emploi

20190627 160532

Parce que l’insertion professionnelle est une des conditions d’une intégration réussie, le GIP HIS a mis en place en 2018, sous l’égide de la Préfecture de la Région, un partenariat avec l’EPMT (École de Paris des Métiers  de la Table) qui a permis de faire entrer dans le cadre d’un Contrat de Qualification Professionnelle « restauration collective » et « hôtellerie » six jeunes réfugiés. Le bilan s’avère positif et l’école est prête à réitérer l’expérience. Cette action a permis de définir une méthodologie de « repérage » et  d’accompagnement des réfugiés vers des dispositifs de formation qualifiante, sur lesquels le GIP HIS pourra désormais s’appuyer. Le Groupement a par ailleurs poursuivi son action auprès de la DRJSCS (Direction  Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale) en identifiant les réfugiés dont le niveau de français freine l’accès à l’emploi, afin de leur permettre de bénéficier de formations linguistiques complémentaires à celle du CIR (Contrat d’Intégration Républicain).

 * Hébergement d'urgence des demandeurs d'asile.