Logement d'abord

Le Plan Quinquennal pour le Logement d’Abord et la lutte contre le sans-abrisme (2019-2022) propose un changement de modèle à travers une réforme structurelle et ambitieuse de l’accès au logement pour les personnes mal logées.
Ce plan s’inscrit dans une double temporalité : il vise à permettre la réponse rapide aux situations de détresse et il investit dans des solutions de logement ordinaire ou adapté, dignes et pérennes pour les personnes en difficulté.

Dans ce cadre, le GIP-HIS coordonne au sein de son service « Logement d’abord » plusieurs dispositifs visant l’accès au logement :

  • Solibail – un dispositif d’intermédiation locative à destination de familles hébergées par l’Etat qui s’inscrivent dans un parcours d’accès à un logement autonome.
  • Le protocole d’accord visant à renforcer l’application du droit au logement en Île de France entre l’Etat et Action Logement.
  • Dispositifs d’intermédiation locative dans le parc public.

 

Depuis la fin 2018, le GIP Habitat conduit une expérimentation de location/sous-location avec le bailleur social HSF. 4 logements « passerelles » sont ainsi mis à disposition, pour une durée de 6 mois, de ménages accompagnés par le groupement. 

Par ailleurs, courant 2019, dans le cadre du 4ème volet de l’appel à projets "10 000 logements accompagnés", le GIP HIS s’est associé à 3F Seine et Marne pour développer, selon le même principe, des solutions de logement temporaire à destination de ménages réfugiés. L’objectif est de reloger en intermédiation locative 30 personnes sur 3 ans, via des contrats de location/sous-location de 6 mois. Parmi l’ensemble des réfugiés suivis par le GIP HIS, le projet vise les réfugiés isolés en emploi ou en formation rémunérée.

logo alFaisant suite au protocole signé entre l’Etat et  Action Logement le 7 mars 2016, un nouveau protocole d’accord visant à renforcer l’application du droit au logement en Île-de-France a été mis en place le 26 septembre 2019.

Pour pouvoir bénéficier du dispositif État-Action logement, les ménages (familles ou personnes seules) doivent avoir un lien à l’emploi. Le GIP Habitat et Interventions Sociales contribue depuis 2016 à la coordination du protocole, au bénéfice de ménages sortant de structures d’hébergement et de l’Intermédiation locative Solibail. La contribution aux sorties de dispositifs d’hébergement d’insertion et d’urgence se révèle également significative, avec près d’un quart des relogements.

Depuis 2008, l’Etat finance le dispositif d’intermédiation locative Solibail. L’objectif est de proposer des logements dans le parc locatif privé à des ménages en difficulté – en priorité hébergés à l’hôtel - en leur rendant cette offre financièrement accessible, tout en sécurisant les propriétaires bailleurs ( protection contre les loyers impayés et la dégradation du logement). Ce dispositif de logement temporaire s’adresse principalement à des familles, hébergées par l’État et qui s’inscrivent dans un parcours d’accès à un logement autonome.

Associé au dispositif dès sa création, le GIP HIS assure son pilotage opérationnel en mettant en adéquation la demande (ménages orientés) et l’offre (logements captés).