Créé par l’arrêté interministériel du 12 mars 1993, le Groupement d’Intérêt Public Habitat et Interventions Sociales est un organisme public francilien – à disposition du Préfet de la région d’Île-de-France – dont la mission première est d’accompagner le relogement de publics présentant des difficultés d’accès au parc locatif. Il assure pour cela des missions de diagnostic des situations, de recherche de logement, d’accompagnement social et de gestion locative. Il intervient par ailleurs auprès des publics migrants et réfugiés, en vue de faciliter leur orientation vers des solutions adaptées à leur situation.

Les actions développées par le GIP HIS s’articulent donc autour de savoir-faire spécifiques relevant à la fois du champ de l’accompagnement social mais également de la gestion et de l’animation de dispositifs publics d’intervention. Elles s’inscrivent dans des temporalités variées, entre interventions d’urgence et gestion de politiques annuelles.

IDENTIFICATION DU POSTE

Lancée en décembre 2017, la mission « réfugiés fluidité » a pour objectif de réaliser un diagnostic social approfondi de la situation des personnes qui bénéficient d’une protection internationale (réfugiés statutaires ou protection subsidiaire) afin de mieux les accompagner dans leurs démarches d’accès au logement, d’insertion et d’intégration. Au 30 mars 2018, 2286 réfugiés hébergés ont été identifiés grâce aux visites des médiateurs du GIP HIS dans les centres d’hébergement migrants (CHUM) en Île-de-France.

De manière complémentaire, les équipes du GIP HIS reçoivent une partie de ces réfugiés dans le cadre d’entretiens individuels afin d’évaluer plus finement leur situation et de les aider dans leurs démarches de relogement.

Le GIP HIS mobilise ses partenaires et ses dispositifs en interne afin de proposer à ces publics une sortie des dispositifs d’urgence vers des solutions de logement intermédiaire (Solibail, FJT, etc) ou pérenne (protocole Action logement, plateforme de relogement des réfugiés, etc).

CONTEXTE DE L'ETUDE

L’année 2015 a été marquée par l’entrée de 1,8 million de migrants dans l’espace Schengen. Cette augmentation des flux migratoires s’est traduite, depuis 2015, par une hausse importante de la demande d’asile[i] . En France, c’est plus de 100 00 demandes qui ont été déposées en 2017.

Face à cette vague migratoire de grande ampleur, la France a adopté en Conseil des Ministres, le 17 juin 2015 le plan : « répondre au défi des migrations, respecter les droits, faire respecter le droit » ou « plan urgence migrants ». Le GIP HIS s’est alors vu confier, dans le cadre de ce plan, une mission de pilotage et de suivi de la situation des migrants hébergés dans les centres d’accueil d’urgence en Île-de-France. 

Depuis le début de la mission dans le cadre du plan urgence migrants, le GIP HIS a alerté la Préfecture de la région Île-de-France sur l’évolution constante du nombre de réfugiés parmi les publics hébergés[ii] et a pointé la nécessité d’un accompagnement spécialisé pour ce public afin d’améliorer la fluidité du dispositif d’accueil.

Des centres d’hébergement dédiés aux publics bénéficiant d’une protection internationale ont été ouverts dès la fin de l’année 2017[iii] et le Préfet de la région d’Île-de-France a annoncé la création de 10 000 places d’hébergement en leur sein en février 2018. A ce jour, il existe un centre dédié dans chaque département de petite et grande couronne ainsi que deux centres à Paris.

 OBJECTIFS DE L'ETUDE ET RESULTATS ATTENDUS

Dans une dynamique de réflexion sur les dispositifs mis en œuvre à destination de ce public par le GIP HIS, cette étude doit permettre de retracer le parcours des réfugiés en Île-de-France et d’identifier les blocages auxquels ils ont été confrontés en :

  • Dressant un état des lieux précis des profils

L’étude s’attachera à recouper des données biographiques afin de caractériser le public enquêté (âge, nationalité, formation et métier dans le pays d’origine, situation familiale, ressources, etc).

  • Proposant une analyse des parcours

Il s’agira de saisir les événements et les motivations qui ont amenés les réfugiés à choisir la France, et plus particulièrement Paris comme lieu d’installation ou comme étape dans leur parcours migratoire (date d’arrivée, motifs du choix de la France et de Paris, etc).

  • Faisant émerger un retour d’expérience

Il conviendra également d’identifier les problématiques spécifiques liées à l’accueil et à l’accompagnement des réfugiés en Île-de-France, en interrogeant leur vécu pour faire émerger une appréciation de la qualité de l’accueil et de l’accompagnement social proposé (lieux d’hébergement successifs, temps écoulé entre le dépôt de la demande et l’obtention du statut de réfugié, démarches engagées pour le logement, l’emploi, la formation, etc).

  • Interrogeant le projet d’intégration de ces publics 

Enfin, l’étude s’attachera à évaluer le devenir de ces publics à partir de leurs projets dans l’année à venir (apprentissage du français, accès aux droits, projets de formation, orientation et insertion professionnelle, mobilité, etc).

Cette étude s’appuiera sur les données d’ores et déjà collectées par les équipes du GIP HIS, qui seront complétées par des entretiens qualitatifs, réalisés par le stagiaire auprès d’un échantillon de réfugiés. 

METHODOLOGIE ET CALENDRIER DE REALISATION

Le stagiaire sera accueilli au sein du service développement et prospective.

Il devra formaliser, avec l’aide du comité de suivi de l’étude, une grille de questions et conduire les entretiens auprès d’un échantillon de réfugiés préalablement sélectionné.

L’étude sera réalisée avec l’appui des services opérationnels en charge de la mission réfugiés fluidité, notamment dans le cadre de ces entretiens individuels, s’ils nécessitent la présence d’un traducteur.

Le stage est à pourvoir immédiatement. Il est prévu pour une durée minimale de 6 mois.

Des premiers résultats devront être diffusables au mois de septembre 2018.

CONDITIONS

  • Durée du stage : 6 à 8 mois
  • Confidentialité et discrétion requises

Poste basé à Paris, Montreuil et en Île-de-France (mobilité régionale ponctuelle ou pérenne à prévoir)

La fiche de poste n’est pas exhaustive et est susceptible de changer ou d’évoluer en fonction des orientations de la Direction et des impératifs de service.

 

ANNEXE : TEXTES ET DONNEES DE REFERENCE

[i] Deux lois adoptées en 2015 et 2016 (la loi n° 2015-925 du 29 juillet 2015 relative à la réforme du droit d’asile et la loi n° 2016-274 du 7 mars 2016 relative au droit des étrangers en France) ont tenté d’apporter une réponse au défi migratoire et avaient pour but d’assurer des conditions d’accueil dignes et de favoriser l’intégration des réfugiés.

[ii] Au 14 aout 2015, la part des réfugiés statutaires représentait 4,03 % des personnes hébergées.

Au 31 décembre 2017, elle représente 17,9 % des personnes présentes dans les centres.

[iii] L’information du 4 décembre 2017 relative à l'évolution du parc d'hébergement des demandeurs d'asile et des réfugiés (NOR: INTV1732719J) entend faire évoluer le dispositif d'hébergement de ces publics afin qu'il soit plus réactif et mieux adapté à la crise migratoire en :

  • renforçant la lisibilité, l'efficacité et la fluidité des dispositifs de prise en charge des demandeurs d'asile et des réfugiés ;
  • développant le parc d'hébergement par des créations de nouvelles places d'hébergement pour demandeurs d'asile ;
  • inscrivant cette organisation dans le cadre d'une refonte des schémas régionaux d'accueil des demandeurs d'asile et des réfugiés ;
  • définissant une gouvernance adaptée.

Formulaire de candidature

Merci de nous indiquez l'offre d'emploi à laquelle vous postulez
Merci de renseigner votre nom
Merci de renseigner votre prénom
E-mail invalide
Merci de renseigner votre téléphone
Entrée non valide
Merci de télécharger votre C.V..Seuls les fichiers pdf sont autorisés
Merci de télécharger votre lettre de motivation.Seuls les fichiers pdf sont autorisés.
Entrée non valide